Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


Synode...

Le plus dur reste à faire !!! Une amie me le
rappelait « être élu, c’est une chose, mais ce n’est pas le but ! ».


 

« Ce même jour, 2 disciples se rendaient vers un village… Ils conversaient de tout ce qui était arrivé » : tout ce qui était arrivé : 3 200 personnes engagées dans l’aventure du synode, 320 équipes, 1 650 propositions, des forums…
Ces disciples sont marqués par les peurs et les espoirs… touchés par les préoccupations de l’Eglise, Corps du Christ. L’Eglise s’est mise à écouter, à écouter ses « ouailles », le monde… « C’est quand elle écoute que l’Eglise enseigne le mieux, parce que l’Esprit est répandu sur tout le peuple de Dieu » (Timothy Radcliffe).
_ Mais nous ne sommes pas seuls…... « Jésus fit route avec eux » Les disciples rencontrent un étranger qui change leur manière de voir les évènements. L’étranger que nous rencontrons (rencontrerons) et qui change notre perception des choses peut être quelqu’un de plus âgé ou de plus jeune, ou récemment arrivé, il peut être évêque ou migrant, prisonnier ou religieux, chrétien ou… « De quoi discutiez-vous en chemin ? » : Eh bien de l’évangélisation : comment annoncer cette Bonne Nouvelle de la Résurrection ? ‘’ L’évangélisation aujourd’hui dans la Drôme’’. En route vers Emmaüs-synode, chacun admet implicitement être prêt à écouter, à ouvrir les yeux et à voir les choses différemment : abandonner les certitudes, être conduit plus profondément dans le mystère de Dieu.
« Il nous faut aller vers les hommes. La tâche est délicate. Le monde des hommes est un immense champ de lutte pour la richesse et la puissance. Et trop de souffrances et d’atrocités leur cachent le visage de Dieu. » (Eloi Leclerc, Sagesse d’un pauvre). Offrir une foi capable d’affronter les temps difficiles, les nuits sombres, les expériences de l’absence de Dieu. « N’était-il pas nécessaire que le Christ souffrît pour entrer dans sa gloire ? ». « Ils le reconnurent… » Reconnaître Jésus en notre vie pour que d’autres le connaissent…
« A l’instant même, ils partirent et retournèrent à Jérusalem… ». Repartir sur la plaine de Chabeuil…. Mais le coeur transformé car le synode ne s’arrêtera pas le 22 mars au soir ! « Ils trouvèrent réunis les onze… Et eux racontèrent ce qui s’était passé sur la route… ». Le synode ne s’arrêtera pas non plus à la Pentecôte prochaine, le 24 mai, jour de célébration de clôture…. Il ne fait que commencer…

Dominique Aubanel
J’oubliais quelque chose d’important : porter dans votre prière et lors des Eucharisties les membres du synode et les deux assemblées synodales qui se réuniront à Châteauneuf de Galaure les 7 et 8 mars et à Montélimar les 21 et 22 mars.






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP