La célébration du sacrement

Le mot baptiser, d’origine grec " baptisein ", signifie plonger.
Le baptême fait entrer dans le mystère de Pâques, mystère de la mort et de la résurrection de Jésus Christ. C’est en lui que le baptisé, dans l’eau et dans l’Esprit, est immergé pour renaître à la vie nouvelle.


Quatre étapes(pour le baptême des nourrissons ; le déroulement qui suit est adaptable aux circonstances et aux lieux)

- A l’entrée de l’église, le prêtre accueille la famille, le parrain, la marraine et le bébé sur lequel il fait le signe de la croix.

- Dans le chœur, à l’écoute de la Parole de Dieu lue dans la Bible et commentée, l’assemblée répond par la prière.
Au baptistère, après que les parents, parrain et marraine aient renoncé à "tout ce qui conduit au mal" et proclamé la foi chrétienne, le bébé est baptisé : il est plongé dans l’eau ou aspergé d’eau sur le front. Viennent les autres gestes (voir ci-dessous).

- A l’autel, la célébration du baptême s’achève par la prière du Notre Père, la bénédiction et la signature des registres de la paroisse.

- A la suite du prêtre, parents, parrain et marraine
marquent l’enfant du signe de la croix. La sortie de l’eau
est une nouvelle naissance,le signe de la résurrection.

Le baptême des adultes et des enfants en âge de scolarité (précédé des deux étapes de préparation) se déroule de façon assez semblable, si ce n’est que le catéchumène professe lui-même la foi chrétienne, qu’il reçoit, après le baptême, les sacrements de la confirmation et de l’eucharistie (il communie).

Cinq gestes

1. Le signe de la croix marque le baptisé du signe du Christ et des chrétiens.
2. La plongée dans l’eau ou le versement de l’eau (le sacrement proprement dit) rappelle que le baptême est le don de la vie. La plongée a l’avantage sur l’aspersion de bien signifier la sortie de l’eau comme libération, par Dieu, du péché et de la mort (Dieu donne à Moïse et à son peuple de traverser la Mer rouge pour être libérés de l’esclavage).
3. L’onction avec le saint chrême, une huile parfumée, consacre le baptisé " prêtre (en relation intime avec Dieu), prophète (appelé à manifester la présence de Dieu en parole et en acte) et roi (responsable de ses frères et de la création). "
4. La remise du vêtement blanc montre à tous que le baptisé est devenu un être nouveau qui a " revêtu le Christ " ressuscité (Lettre de saint Paul aux Galates 3, 27).
5. La remise du cierge, allumé au cierge pascal (allumé à Pâques), appelle le baptisé, illuminé par le Christ, à devenir lui aussi lumineux et éclairant pour les autres.