ALTER : Des vacances « autrement »…

Les vacances sont, pour la plupart d’entre nous, un moment de détente, où l’on oublie le travail, l’école, les obligations du quotidien. On ne veut plus penser aux problèmes de la vie de tous les jours, alors on dit « je vais penser un peu à moi, maintenant ». Et si, au contraire, les vacances nous servaient à penser aux autres ?
C’est ce que nous, jeunes de l’association Alter, avons décidé pour cet été. Voilà bientôt deux ans que nous avons commencé à bâtir notre projet : nous allons apporter notre aide au centre infantile de la fondation Gena de Quito, la capitale de l’Equateur. Le centre, situé dans le quartier Comité del Pueblo, plutôt défavorisé, accueille principalement des enfants de la crèche à la sixième. La fondation Gena contribue à l’éducation des enfants, mais essaie aussi d’intervenir auprès des familles, afin de favoriser la communication parents-enfants. Elle apporte également un suivi médical aux enfants et tente de leur fournir des repas équilibrés. Nous avons choisi, en accord avec Marie-Anne Roy, fondatrice de Gena, de partir trois semaines, en août, dans la fondation. Ce sera aussi la période de vacances des enfants équatoriens : nous animerons donc des activités pour eux pendant la journée et nous repeindrons les locaux et les remettrons aux normes électriques. Nous souhaitons aussi leur apporter des jeux (jeu de l’oie, petits chevaux, etc), que nous leur laisserons.
De telles vacances se préparent, évidemment ! Depuis deux ans, nous avons donc organisé diverses manifestations afin de récolter des fonds : des ventes de bugnes, un bal latino, une grande soirée jeux, une tombola... Et pour donner du sens à notre action, nous nous sommes engagés à payer nos billets d’avion nous-mêmes, afin que l’argent récolté serve vraiment à notre projet.
Lors de notre voyage, nous emporterons avec nous, dans nos pensées, toutes les personnes qui nous ont aidés à l’organiser : les deux jeunes de notre association qui ne peuvent pas partir, notre parrain et notre marraine, Lionel et Chantal, mais aussi toutes nos familles et amis qui ont contribué à nos actions et nous ont encouragés. Ce qui nous a motivés à construire ce projet, c’est non seulement de découvrir un pays, une culture et d’échanger avec les enfants équatoriens, mais aussi de redécouvrir les personnes
autour de nous, qui nous ont offert de leur temps et nous ont aidés à donner un vrai sens à nos vacances !

Alexandra, Aurore, Alexia, Célia, Antoine, Louise, Aline, Charlotte et Cécile