Lumen fidei, Lumière de la foi

Le 5 juillet dernier le pape François a publié sa première encyclique, une lettre ouverte adressée à ses frères dans la foi, mais aussi à tous ceux et celles qui s’interrogent sur le sens de la vie. A propos de ce texte on a évoqué
« une lettre à quatre mains », car, effectivement, le texte a été, dans son ensemble, préparé par Benoît XVI, mais François lui a donné sa touche si particulière. Une fois de plus, la rédaction de l’encyclique manifeste que la transmission de la foi est dans un même mouvement continuité et nouveauté, don et appropriation personnelle. L’encyclique est tout imprégnée de l’esprit de l’Évangile comme le laissent percevoir les titres des quatre chapitres, empruntés à l’Écriture : « Nous avons cru en l’amour » (1Jn 4,16) ; « Si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas » (Is 7,9) ; « Je vous transmets ce que j’ai reçu (1Co15,3) ; « Dieu prépare pour eux une cité » (He 11,16).
Nous aurons, bien sûr, l’occasion de revenir sur ce beau texte. Pour nous inciter à sa lecture, voici le regard d’ensemble sur l’encyclique, porté par un théologien bien connu, Ch. Theobald : « On pourrait parler d’un humanisme
évangélique, proposé dans un grand souci d’équilibre entre l’écoute de la Parole et la vision de la lumière du Christ…Une foi qui n’est ni obscurantisme, ni idolâtrie. Une foi qui n’est pas non plus intransigeante : c’est la première
fois que la papauté dit cela.. Il est clairement dit que le catholique ne peut être arrogant, qu’il doit au contraire être humble, car il se réfère à une vérité qui ne lui appartient pas…une (lettre) pleine de paix » (La croix, 7 juillet). Avec un minimum d’attention, la lecture de la lettre est parfaitement accessible ; on la trouve en librairie sous le titre : Pape François, La lumière de la foi. Lettre encyclique Lumen fidei.

Père Jean-Pierre Lémonon