Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


Dieu infini, mais pas solitaire.

Le super intelligent saint Augustin allait et venait sur la plage d’Hippone, réfléchissant intensément à son traité de laSainte Trinité. Un petit enfant allait et venait avec une cuillère à la main, portant de l’eau de mer à un trou dans le sable.


- Que fais-tu, mon enfant ?
- Tu vois, je suis en train de porter la mer dans mon trou !
- Ben, tu pourras travailler longtemps !
- J’aurai porté la mer dans mon trou, avant que tu n’aies compris le mystère de la Sainte Trinité !
Donc si j’arrivais à expliquer le mystère de la Sainte Trinité, j’aurais expliqué n’importe quoi sauf ce mystère. Nous ne pouvons pas l’expliquer, toutefois nous arrivons à comprendre qu’il y a là une merveille qui nous dépasse mais dont nous pouvons nous approcher :
Dieu, infini, ne peut être qu’un, mais il n’est pas un solitaire ; sa vie même est un échange d’amour. Le super intelligent saint Augustin en a fait une approche : il vaudrait la peine de s’y plonger un peu. Même synthétisée, elle ne tiendrait pas dans les limites d’un texto. Un bon signe de croix, bien fait, est déjà une affirmation de la Sainte Trinité qui vaut tous les raisonnements. Si Dieu est Amour, il a besoin de se communiquer. Nous en connaissons la création des anges et des hommes.
L’Église, avec la liturgie, nous rapproche chaque année de la forme spéciale d’amour que nous a manifestée chacune des personnes de la Sainte Trinité : Création, Rédemption, Sanctification : Œuvre d’un seul Dieu, mais plus spécialement attribuée au Père, ou au Fils ou au Saint Esprit. De l’Avent (début de l’année liturgique) à
Noël, c’est le Père Créant le monde et préparant sa rédemption, après la réponse de péché de l’homme. De Noël à la Résurrection de Jésus, c’est le Fils, rendu visible en Jésus notre Sauveur. Pentecôte : la venue de L’Esprit Saint, présence invisible (souffle) mais agissante (feu)dans son Église et en chacun d’entre nous. Et le Dimanche de la Sainte Trinité ? Un hymne d’action de grâce aux trois Personnes. Un peu comme l’illumination finale du château dont on a présenté l’histoire, partie par partie, dans un spectacle son et lumière.
Dans l’Evangile de saint Jean, le disciple aimé, penchésur le cœur de Jésus, combien de lumière nous pouvons trouver sur la relation entre le Père, le Fils et le Saint Esprit !

Père Claude Rathelot C.P.C.R.



[ Derniers articles :  ]
 Une demeure invisible et sûre



  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP