Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


VIENS DEHORS ( Jean 11,43)

« Viens dehors », telle est la devise épiscopale de notre évêque. « Viens dehors » ne peut que résonner très fort en ce mois d’octobre qui, dans l’Eglise, est le mois de prière pour les missions.


 

Il peut paraître incohérent de donner comme patronne des missionnaires sainte Thérèse de l’enfant Jésus, une cloîtrée n’ayant pour horizon que les murs de son couvent. Ne réduisons pas la mission aux pays lointains pour aller porter la Bonne Nouvelle vers ailleurs, vers les Gentils. A la suite de la ‘‘petite’’ Thérèse, commençons, là où nous sommes. Notre évêque s’adressant aux chrétiens dont il a la charge nous parle de « l’Eglise en sortie à la suite du Christ » (1), c’est sans doute pour mettre ce mois de la mission en lien avec ce formidable mouvement qui nous est proposé par le synode diocésain qui a pour ambition « l’évangélisation dans la Drôme ». Et Monseigneur Michel de nous rappeler que « il n’y a pas un temps pour être entre nous puis un temps pour aller vers les autres ». Revenons à Thérèse de l’enfant Jésus, c’est dans l’attention auprès de ceux que nous côtoyons que nous devons être missionnaires en « travaillant du dedans… pour manifester le Christ aux autres avant tout par le témoignage de nos vies, rayonnant de foi, d’espérance et de charité » (2). Alain Cavalier dans son film sur sainte Thérèse (1986) exprime toute la force missionnaire de celle-ci : « … la caméra s’attarde longuement, en gros plan, sur les gestes les plus simples de la jeune femme, laver le dos d’une de ses sœurs âgées, la coiffer, ou, préparer des poissons pour la cuisine. Dans une sorte de transfiguration du quotidien, le visage, et les mains de Thérèse nous disent que Dieu aime ce monde, qu’il en prend soin avec nos mains, et que l’humble accomplissement de notre tâche humaine est le lieu véritable de notre vie avec Dieu … ». Ainsi, notre mission commence ici même en ouvrant nos bras pour accueillir l’autre là où il est, là où il en est, en montrant la joie de l’Evangile, en regardant la « grandeur sacrée du prochain, pour découvrir Dieu en chaque être humain » ; ne limitant pas « nos engagements pour la mise en œuvre de l’Evangile en vue de la transformation de la société » (3).
Notre évêque nous y invite concrètement par la promulgation des actes du synode. Que la petite Thérèse nous accompagne à prendre la dimension de ce « sacrement du frère » dans toutes ses dimensions matérielles et spirituelles, pour être « en constante attitude de sortie (favorisant ainsi) la réponse positive de tous ceux auxquels Jésus offre son amitié »(4) .

Xavier de Barbeyrac – diacre

1 : Lettre pastorale d’envoi en mission à la fin du synode -
2 : La joie de l’Evangile n° 92 -
3 : La joie de l’Evangile n°102 -
4 : La joie de l’Evangile n° 27






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP