Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


Une année pour marcher sur les chemins de la paix

Pourquoi ouvrons-nous chaque année nouvelle par une journée mondiale de prière pour la paix ? Depuis une tradition très ancienne, l’Eglise célèbre le 1er janvier la fête de Sainte Marie, Mère de Dieu. En 1968, le Pape Paul VI a voulu lancer cette journée mondiale de prière pour la paix, en disant : Nous voudrions voir la paix, avec son juste et bienfaisant équilibre, dominer le déroulement de l’histoire à venir.


 

Cela a beaucoup de sens de confier cette intention à l’intercession de la Vierge Marie, qui nous aide à accueillir le don de la paix en son Fils Jésus, le Sauveur du monde. Comme le dit encore le Pape Paul VI, proclamer la paix c’est annoncer Jésus-Christ ; « Il est notre paix » (Ep. 2, 14) ; son Evangile est « Evangile de paix » (Ep. 6, 15) : moyennant son sacrifice sur la croix, Il a accompli la réconciliation universelle, et nous, ses disciples, nous sommes appelés à être « des artisans de paix » (Mt. 5, 9). Pour cette année 2017 qui va commencer, il me semble que nous pouvons implorer le don de la paix dans trois domaines qui se tiennent étroitement.

Paix dans tous les pays de la terre : l’actualité met sous nos yeux beaucoup de situations violentes de guerre et d’affrontements de toutes sortes. Alep, Istanbul, Le Caire, Paris… Or l’Eglise enseigne que la paix n’est pas simplement l’absence de guerre ni même un équilibre stable entre des forces adverses, mais qu’elle se fonde sur une conception correcte de la personne humaine et requiert l’édification d’un ordre selon la justice et la charité. Nous avons besoin de serviteurs de la paix au cœur de l’action politique.
Paix dans les familles : beaucoup de familles connaissent des tensions et des divisions, lorsqu’elles rencontrent des épreuves de toute sorte. Dans son encyclique Amoris Laetitia, le Pape François parle des crises que les familles rencontrent comme des défis : chaque crise cache une bonne nouvelle qu’il faut savoir écouter en affinant l’ouïe du cœur (AL 232). Nous avons besoin de personnes ressources pour aider les familles à surmonter les crises pour grandir dans l’amour.
Paix dans nos cœurs : n’est-ce pas là que le Seigneur vient semer un germe de paix destiné à transformer la face de la terre ? Si nous laissons les jalousies, les incompréhensions, les soupçons dominer en nous, comment s’étonner des explosions de violence ? Pouvons-nous continuer à traîner le boulet de nos culpabilités et de nos colères sans jamais les déposer aux pieds du Seigneur ? Nous avons besoin de prêtres pour le pardon et la messe qui nous mettent en contact avec le Christ, notre Paix (Ephésiens 2, 14).
Que l’Esprit Saint fasse de vous des artisans de paix sur la route de cette nouvelle année 2017 !

Pierre-Yves Michel, Evêque de Valence






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP