Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


Un temps de prière pour les personnes torturées, exécutées ou disparues

Dans un monde soi-disant humanisé la torture est hélas ! un phénomène courant ; elle se manifeste sous des formes extrêmement diverses. Des groupes la pratiquent de manière brutale ; certains États, pour leur part, font appel à des techniques fort sophistiquées, afin de ne laisser aucune trace visible sur les torturés. Les personnes, victimes de tortures, sont déstructurées.


 

Chaque année, pour réveiller nos consciences, le 26 juin est la journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture. La lutte contre la torture est au cœur du combat que mène depuis plusieurs décennies l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), association œcuménique dont un groupe rassemble, sur la plaine de Valence, des protestants et des catholiques. Pour des chrétiens, l’action pour le respect de l’intégrité de la personne, créature de Dieu, est un combat essentiel. Ce dernier répond à un des tout premiers questionnements de Dieu dans le livre de la Genèse : « Qu’as-tu fait de ton frère ? » demande Dieu à Caïn. Le Seigneur poursuit : « La voix du sang de ton frère crie du sol vers moi » (Gn 4,10). La même question est aujourd’hui posée à chacun d’entre nous : « Qu’as tu fait pour ton frère torturé, enlevé, dépouillé de sa dignité ? ».
Question redoutable. Le Christ y fait écho sous une autre forme dans une description célèbre qui annonce le jugement dernier (Mt 25, 31-46) : « j’étais torturé, m’as -tu reconnu dans ce frère défiguré ? ». Pour des chrétiens, l’action est nécessaire, mais elle est inséparable de la prière. Aussi le vendredi 26 juin, de 20h30 à 21h30, le groupe ACAT de la plaine de Valence propose-t-il au temple de Chabeuil, un temps de prière centré sur un verset du psaume 8 : « Qu’est ce que l’homme ? ».
Au cours de cette soirée nous aurons à cœur d’être en communion avec tous ceux qui, opprimés, font monter un cri de souffrance vers un Dieu qui, parfois, leur apparaît lointain, alors qu’il est si proche. Il nous a montré son attention au cri du torturé dans la réponse qu’il donne à Pâques à la détresse du Crucifié de Nazareth, son Fils, notre Seigneur : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as tu abandonné ? » (Mt 27,46). Comme le Christ, nous n’oublierons pas non plus d’appeler à la conversion des bourreaux. Ce vendredi soir notre prière revêtira deux visages : celui du cri de détresse pour tous ceux qui sont dans le désarroi, la souffrance, l’écrasement. Mais nous aurons aussi un temps d’action de grâce pour ceux qui ont retrouvé la liberté ou ont vu leur sort amélioré en raison d’une action persévérante et efficace.
Au cours de cette prière nous aurons aussi, au fond de notre cœur, une pensée pour tous nos frères, chrétiens ou membres de minorités, persécutés, torturés simplement parce qu’ils sont fidèles à leur foi.

Père Jean-Pierre Lémonon, au nom du groupe ACAT de la plaine de Valence






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP