Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


Pardonner ? Pas si facile !

Peut-on se passer du pardon ? « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? » (Mt 18,21)
La réponse de Jésus : « jusqu’à soixante-dix fois sept fois » déconcerte Pierre. En effet, Jésus lui affirme que le pardon n’a pas de limite. L’évocation du « soixante-dix fois sept fois » n’est pas comptabilisable, mais symbolique, le chiffre biblique sept représentant la plénitude, la totalité.


 

Le pardon mutuel des offenses doit intervenir une multitude incommensurable de fois ! Jésus propose donc une fraternité qui se doit de disposer d’un pardon sans limite, sans restriction.
« Je vous dis aimez vos ennemis » ( Mt 5, 44). N’est-ce pas là le vrai fondement de la vie chrétienne ? L’unique prière que Jésus a enseignée à ses disciples, le Notre Père, nous met tous devant l’urgence du pardon : « Notre Père ... pardonne-nous nos offenses COMME nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés ». Le COMME est la clé qui nous ouvre aux richesses du pardon du Père.
Puisse ce Carême être un temps de pardon et de réconciliation ! Une des formes les plus difficiles de l’amour des autres, c’est le pardon. Pardonner à quelqu’un,c’est cesser d’entretenir à son égard de la rancune ou de l’hostilité pour ses fautes. C’est voir l’autre avec un regard toujours neuf. Certes, le pardon inconditionnel n’est pas facile, il peut même devenir héroïque dans certaines situations. Sans le secours divin, sans la grâce de Dieu, nous ne pouvons prétendre y parvenir.
Dans une communauté chrétienne, le pardon suffit à provoquer l’amour et l’amour motive le pardon. Le pardon permet de dépasser l’esprit de rancune qui étouffe le cœur. Pour le chrétien, le pardon est une dimension importante de la foi. Pardonner c’ est accueillir la paix en soi.

Geneviève Chœur






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP