Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


Le temps pascal, période de joie et de responsabilité

Au soir de Pâques Jésus ressuscité se manifeste à ses disciples. Il les envoie alors en mission : « La paix soit avec vous. Comme le Père m’a envoyé, à mon tour je vous envoie » (Jn 20,21). Sorti du Père, Jésus retourne vers
celui-ci. Mais la mission que le Père lui a confiée n’est pas achevée, aussi Jésus met-il ses disciples à l’ouvrage.


 

Pour accomplir une tâche qui s’avère difficile, Jésus ne laisse pas ses disciples livrés à eux-mêmes. En effet l’évangéliste ajoute : « Ayant ainsi parlé, Jésus souffla sur eux et leur dit : “Recevez l’Esprit Saint“ ». Un temps de joie
et de responsabilité s’ouvre pour les disciples. Joie, car le pire ennemi de l’homme, la mort, n’a pas pu retenir Jésus au tombeau. Jésus assure ainsi aux hommes une véritable espérance : nous sommes faits pour la vie ; aucune force
de mort ne peut avoir le dernier mot. Ce moment de joie est aussi l’occasion pour les disciples de prendre conscience de leur responsabilité. En effet, ils sont chargés de mener à son terme la mission que le Père a confiée à Jésus.
Cependant le Ressuscité n’abandonne pas les siens, il leur donne en partage l’Esprit.
Tel est pour l’Eglise le sens profond du temps pascal, période de cinquante jours qui s’étend entre Pâques et la Pentecôte. Au cours de ce temps, chacun d’entre nous éprouve la joie du Ressuscité. Les Pères de l’Eglise considéraient ce temps comme un dimanche qui se développerait pendant cinquante jours, aussi demandaient-ils de ne pas jeûner pendant cette période. On ne jeûne jamais un dimanche ou lors d’une fête. La joie que nous éprouvons en cette période nous aide à prendre conscience de la responsabilité qui est la nôtre : nous avons à continuer la mission de Jésus. Jésus compte sur chacun d’entre nous.
Le cierge pascal allumé chaque dimanche de cette période, symbolise la présence particulière du Ressuscité qui accompagne son Eglise en ses débuts. Animé par la joie d’avoir fait l’expérience du Ressuscité, chacun se prépare
en Eglise à la mission qui s’ouvre pleinement avec la Pentecôte, fête de l’Esprit et de la mission. La joie de Pâques est alors appelée à se communiquer ; l’Eglise se met en « état de sortie » ; elle proclame la joie de Pâques offerte à
tous les hommes. Tout au long du temps pascal nous entendons la lecture des Actes des Apôtres. Grâce à ce livre nous vivons une épopée fondatrice : sensibles au souffle de l’Esprit, fortifiés par la joie de savoir le Christ ressuscité,
des hommes sont sortis de leur crainte, de leur timidité pour aller à la rencontre de leurs contemporains et leur faire partager la joie de l’Evangile. Ils nous invitent à les suivre sur ce chemin de l’évangélisation.
Le temps pascal constitue un moment idéal pour célébrer la Confirmation, sacrement qui ouvre à la mission et à la vie ecclésiale. Ainsi s’achève pour les confirmés le temps de l’initiation chrétienne ; devenus pleinement disciples,
nourris régulièrement de l’Eucharistie, ils peuvent devenir témoins de la victoire du Christ sur la mort. C’est aussi l’époque propice pour célébrer la première communion d’enfants et de jeunes ; en participant à l’Eucharistie ils font
l’expérience du Ressuscité.

Père Jean-Pierre Lémonon






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP