Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


Le temps de Noel, une invitation à la paix

Chaque année tous les hommes de bonne volonté sont invités à accueillir un message de paix lancé par Benoît XVI à l’occasion du 1er janvier, journée mondiale consacrée à la paix. Cette année, le thème du message est « éduquer les jeunes à la justice et à la paix ». Toutes les forces vives de l’humanité sont invitées à travailler à la construction de la civilisation de l’amour fraternel.


 

Les jeunes sont appelés à être artisans de justice et de paix dans un univers de plus en plus complexe, soumis à des forces antagonistes.
Comme les autres Eglises chrétiennes, l’Eglise catholique a toujours lié justice et paix, elle attache une valeur spécifique à celle-ci. En effet, au moment de la naissance de Jésus, une promesse de paix est exprimée à l’égard des hommes : « Paix pour les hommes qui sont objet de la bienveillance de Dieu ». Ne nous trompons pas sur les destinataires de cette promesse, il ne s’agit pas d’un petit groupe de privilégiés, désignés plus ou moins arbitrairement. Dans la perspective universaliste de l’évangéliste saint Luc, c’est l’humanité tout entière qui est ainsi désignée. La venue de Jésus parmi les hommes n’est pas sans rapport avec ce bienfait, la paix, dont le prix est inestimable.

Déjà, plusieurs siècles avant l’ère chrétienne, le prophète Isaïe annonce ce don de la paix comme un signe des temps nouveaux. Il indique les clés de sa réalisation, le droit et la justice qui constituent les fondements de toute paix. De son côté, tout au long de son activité, Jésus appelle à la paix et à la communion entre les hommes. Au moment de se séparer de ses disciples Jésus leur confie la paix comme le bienfait par excellence : « je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne ». En léguant sa paix à ses disciples Jésus marque une distinction entre la paix telle qu’il l’entend et celle du monde. En effet, au sens courant, la paix évoque une absence de guerre, de conflit entre des groupes armés. Pour Jésus la paix est une plénitude de vie, une communion authentique entre les hommes.

Cette paix exigeante est à recevoir comme un don, mais aussi à réaliser chaque jour. Elle suppose le respect et l’attention à l’autre, à celui qui est différent. Les communautés chrétiennes ont un rôle à jouer
dans la marche vers une telle paix. En octobre dernier, la rencontre interreligieuse d’Assise a rappelé à chacun la contribution importante que les religions pouvaient avoir dans la construction de la paix.
Les chrétiens sont invités à prendre leur part dans cette oeuvre d’éducation à la paix, puisqu’ils sont les témoins du Christ, Prince de la Paix, selon une belle expression venue du prophète Isaïe.

Père Jean-Pierre Lémonon






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP