Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


La solidarité est-elle facultative ?

« Le Fils de Dieu a fait sa demeure chez l’homme, il s’est fait homme pour accoutumer l’homme à saisir Dieu, et pour accoutumer Dieu à habiter dans l’homme »
(Irénée de Lyon)


 

Sous le terme « solidarité » se cache un sentiment inscrit au coeur de l’homme. Toutes nos actions devraient être guidées par le souci du bien commun. En étant solidaires nous sortons de notre coquille et nous nous rendons attentifs aux besoins des autres. Nombreux aujourd’hui sont les hommes et les femmes, de tout horizon politique et de toute condition sociale, qui sont sensibles à cet impératif de solidarité. Selon les circonstances, celle-ci revêt des formes diverses.
La solidarité entre les humains s’exprime de manière remarquable dans les moments difficiles. Le tremblement de terre en Haïti a réveillé une générosité parfois enfouie. Plus près de nous, et évidemment sans aucune comparaison avec ce drame, les embarras provoqués par les chutes de neige ont conduit à faire davantage attention à des personnes fragiles ou isolées. Ces élans occasionnels dissimulent une difficulté : il est plus malaisé de nous montrer solidaires dans la vie ordinaire, alors que rien n’attire notre attention de manière particulière.
La solidarité est fille de l’attention à l’autre et de la persévérance.
Pour des chrétiens la solidarité est constitutive de leur foi. Elle est une expression de la charité. Récemment, lors d’une visite à un centre d’accueil de la Caritas de Rome, Benoît XVI invitait les chrétiens à s’investir dans la lutte contre la pauvreté, et dans la construction d’un monde plus juste. Il affirmait : « Le témoignage de la charité fait partie de la mission de l’Église au même titre que l’annonce de la vérité de l’Évangile ».
Le christianisme repose sur une conviction toute simple : Dieu, par son Fils, s’est fait solidaire des hommes pour qu’à leur tour les hommes se reconnaissent liés les uns aux autres. Solidarité individuelle et solidarité communautaire se complètent.

Pour approfondir notre sens de la solidarité, et mieux en percevoir les différents aspects, nous aurons
le dimanche 7 mars à Nazareth, aux portes de Chabeuil, un « dimanche autrement » consacré à la solidarité.
Au cours de cette journée, la diversité des propositions permettra à chacun de trouver ce dont il a besoin. Cette journée sera un temps convivial de partage et d’échange sur notre manière de vivre la solidarité. Des ateliers guideront notre démarche. En fin de rencontre, la célébration de l’Eucharistie nous aidera à reconnaître la présence de notre Dieu, le Dieu de Jésus Christ, notre Père, au coeur des solidarités humaines.

Père Jean-Pierre Lémonon






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP