Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


L’Esprit de Dieu est attiré par notre pauvreté offerte
 

23/5/15 –

Dieu l’avait promis à son peuple : « Je mettrai en vous mon Esprit et je ferai que vous marchiez selon mes lois » (Ez 36). En la fête de la Pentecôte, l’Église célèbre la réalisation de cette promesse inouïe : ressuscité, le Christ donne l’Esprit qu’il a reçu du Père.

Y a-t-il don plus désirable ? Quoi de meilleur pour nous que d’être vivifiés par l’Esprit même de Dieu, d’être transformés, habités et guidés par lui ? Il est le bien infini que nous sommes appelés à désirer. Il est l’eau vive dont Jésus disait à la Samaritaine : « Si tu savais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : donne-moi à boire, c’est toi qui l’aurais prié et il t’aurait donné de l’eau vive » (Jn 4). Il est aussi le feu de la Pentecôte. Il est, comme l’a chanté saint Jean de la Croix, la « Vive Flamme d’amour », la main qui guide et qui apaise, le feu qui purifie et transforme, la lumière qui réchauffe et éclaire, le souffle qui réveille et enivre d’amour.

Mais, s’il en est bien ainsi, si Dieu a donné son Esprit, pourquoi le monde n’est-il pas encore transformé par lui ? Pourquoi nous-mêmes, qui l’avons reçu, sommes-nous parfois rétifs à son action ?

C’est que pour accueillir l’Esprit, il faut être préparé. Et cela réclame des médiations, dont la principale est le témoignage : l’Esprit, dit Jésus, « rendra témoignage en ma faveur, et vous aussi, vous allez rendre témoignage » (Jn 15). Or le témoignage se heurte aux obstacles du mal déjà à l’œuvre, ce mal dont il annonce la défaite finale, obtenue par le Christ. Cela est aggravé par le fait que les témoins ne sont eux-mêmes qu’en chemin, souvent tortueux, vers la pleine union à Dieu, et que leur témoignage s’en trouve affaibli, voire privé de crédibilité. Mais nous pouvons avoir confiance que l’Esprit agit en secret dans le cœur de chaque personne, pour la conduire vers la vie sauve : « L’Esprit Saint offre à tous, d’une façon connue de Dieu, la possibilité d’être associés au mystère pascal » (Vatican II, Gaudium et spes n° 22).

Cela ne doit pas nous détourner de notre responsabilité de témoin, et du désir d’être pleinement habités et transformés par l’Esprit. Comment faire pour progresser en ce sens ? Nous rappeler tout d’abord qu’il s’agit d’un don gratuit de Dieu, qui ne nous force pas à le recevoir. C’est pourquoi il est bon de le désirer, et de le demander sans nous lasser. Nous souvenir ensuite qu’il s’agit de l’Esprit de Dieu : s’il est souffle, eau vive, feu, ce n’est pas à la façon des éléments naturels. Nous ne ressentons pas forcément sa présence. Nous la reconnaissons le plus sûrement dans la croissance de notre liberté de fils et filles de Dieu, dans la liberté d’aimer les autres comme le Christ nous a aimés. La présence de l’Esprit, nous le reconnaissons à son fruit : « Amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, humilité et maîtrise de soi » (Ga 5).

Il se peut que nous nous sentions malgré tout bien loin de tout cela, et comme privés de l’Esprit. C’est le moment de nous appuyer sur le cœur de la foi : la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres (Lc 4). Ce ne sont pas nos richesses intérieures qui attirent l’Esprit en nous, c’est notre pauvreté offerte. Ce qui est le plus spirituel, ce n’est pas de prier avec facilité ou de sentir la présence de Dieu, c’est, alors même que cela nous manque, de vivre dans la confiance et l’amour ; ce n’est pas de ressentir un grand amour pour autrui, c’est, alors même que nous sommes tentés par le mépris ou la rancune, de vouloir activement son bien. Pour progresser en ce sens, ouvrons grand les portes de notre cœur, demandons à l’Esprit de nous aider à les ouvrir, pour qu’il nous habite toujours plus profondément et nous transforme. Voilà le plus désirable pour nous, pour notre entourage, et pour le monde. Voilà ce que l’événement de Pentecôte nous pousse à désirer.

LECUIT Jean-Baptiste






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP