Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


Homélie du 1er dimanche de l’Avent A
 

Aujourd’hui, nous rentrons à la fois dans le temps de l’Avent et la nouvelle Année liturgique. L’Année A. Nous lirons surtout l’Evangile selon saint Matthieu
Le temps de l’Avent est le « temps du long désir ». Nous sommes invités à la vigilance : « Veillez »
Dans sa lettre aux Romains, Saint Paul recommande à tous une vigilance active pour se préparer à accueillir le Seigneur
Il nous invite, à nous revêtir du Christ Jésus et à nous tenir prêts en tout moment : « Rejetons les activités des ténèbres, revêtons-nous pour le combat de la lumière. Conduisons-nous honnêtement, comme on le fait en plein jour, sans ripailles, ni beuveries, sans orgies ni débauches, sans dispute ni jalousie, mais revêtez le Seigneur Jésus. »
Alors, ne nous endormons ni dans le péché, ni dans l’indifférence, ni dans l’incrédulité. Car nous pourrons être surpris. « Veillez pour attendre le Seigneur », dit-il.
Une invitation, durant ce temps de l’Avent, à purifier notre cœur, centre de gravité. Mais comment ? Avec instrument ?
Des célébrations du pardon sont offertes avant Noël. Profitons-en pour nous rapprocher du Seigneur, toujours prêt à nous pardonner.
Décorons notre maison intérieure en ménageant un peu de temps pour prier davantage en ce temps de l’Avent.
Nous avons des églises à portée de pas ou de voiture... pourquoi n’y entrerions-nous pas pour nous reposer de nos courses et pour saluer un petit instant le Seigneur qui est là et qui nous attend ?
Nous avons un chapelet à portée de la main, pourquoi n’en profiterions-nous pas pour dire discrètement quelques « Je vous salue Marie » en compagnie de la Vierge Marie qui n’attend que celà ?
Nous avons une Bible, un « Prions en Église » un « Magnificat » ou un livret de réflexions pour le temps de l’Avent : individuellement ou en famille, lisons-les… plus et mieux.
Dans l’Evangile Jésus met l’accent avec force sur le caractère imprévisible et subit de sa venue. Il nous invite, lui aussi, à la vigilance, à veiller, à nous tenir prête : « Veillez donc, dit-il, tenez-vous prêts vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas que le Fils de l’homme viendra ».
De même que nous ne devons pas nous endormir au volant de notre voiture, sinon c’est la catastrophe, de même ne prenons pas le risque de nous endormir au volant de la conduite de notre vie.
C’est dans l’arche que Noé a mis toute sa famille, ses bêtes pour les sauver du déluge. Notre arche, à nous, aujourd’hui, c’est la paroisse, famille des familles. Est-ce que toutes nos familles sont à l’abri dans cette Arche ? Cette Arche est-elle accessible à tous ?
Si oui, rendons-en grâce au Seigneur. Si non, quelles actions concrètes dois-je mener pour l’intégration de ma famille dans la vie paroissiale ?
Durant le temps de l’Avent, que dois-je faire, que devons-nous faire pour que plus de chrétiens pratiquants ou chrétiens-non pratiquants-éloignés de l’Eglise, ou non chrétiens entrent et prennent leur place et jouent leur rôle dans cette Arche qui est la paroisse, famille des familles ?
Veiller, c’est agir sur tout ce qui doit changer dans notre vie (personnelle, familiale, professionnelle, relationnelle) ; c’est rejeter toutes les formes d’égoïsme et d’indifférence ; c’est renoncer aux comportements qui nous détournent de Dieu et nous éloignent de nos frères et sœurs en Christ.
Le temps de l’Avent est un temps d’attente et de désir du Seigneur. C’est le temps de « veiller » pour ne pas manquer le Bien-Aimé qui passe. Hâtons-nous, préparons-nous ! Purifions nos yeux, nos cœurs. Reformons nos mentalités. Menons un vrai combat contre les activités de ténèbres qui endorment notre esprit, notre cœur, notre âme : ripailles, beuveries, orgies, débauches, disputes, jalousies. Ce sont des « somnifères spirituels »
En ce début de l’Avent, prenons au sérieux cet appel à la vigilance. Nous commençons une nouvelle année chrétienne. Nous avons à faire un état des lieux pour attendre dans l’espérance, reprendre courage, recommencer et repartir : « le Seigneur est proche »
En paroisse, famille des familles, veillons, le Seigneur est proche ; Que le Seigneur qui vient trouve place, la meilleure, dans notre cœur.
Bonne Année Liturgique. Bon temps de l’AVENT

Père Mathias






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP