Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


Faire silence pour écouter la Parole

Faire carême… Mercredi des Cendres... face de carême... Bien souvent nous abordons ce temps sans grand enthousiasme et, il faut bien le reconnaître, avec résignation peut-être même ? Rien à faire, la liturgie ne nous laisse pas le choix, il faut bien en passer par là pour fêter Pâques...


 

Pourtant, au début de ce temps, il y a bien quelque part, dans un coin de notre oreille ou de notre coeur, ce passage d’Osée : « je vais te conduire au désert et parler à ton coeur.... » (Os 2,16) Et si ce Carême 2012 avait pour nous le goût de l’annonce d’un rendez-vous d’amour ? Si ce Carême était un temps pour la rencontre avec le Seigneur, un temps où nous lui laissions l’espace pour qu’Il puisse nous dire et
redire : « tu as du prix à mes yeux et moi je t’aime » (Is 43,4). Oh ! Il nous le dit et redit sans cesse mais
quel espace, quel silence lui laissons-nous pour qu’il nous soit possible de l’entendre ? Bien sûr nous pouvons nous dire qu’il pourrait être bon de nous retirer pour un jour, un week-end, quelques jours dans un lieu au calme : un centre spirituel, un monastère, pour faire silence, L’écouter ! Si nous pouvons le faire, réjouissons-nous ! Nous avons beaucoup de chance ! Il faudrait bien réfléchir avant de trouver des excuses pour passer à côté.

Mais, pour la plupart d’entre nous, à cette époque de l’année surtout, il n’est pas possible de partir.
Au regret de ne pouvoir faire cela nous risquons de ne pas voir ce qui pourtant serait tout à fait possible...
Notre paroisse, le groupe auquel nous appartenons... peuvent nous offrir un temps de récollection, un moment gratuit. Notre vie ordinaire, quotidienne, nous offre des espaces : le temps d’un déplacement, d’un feu rouge, l’attente des enfants à la sortie de l’école, l’attente d’un rendez-vous ou d’être servi... De ces moments imposés nous pouvons choisir de faire un temps de silence, de retrait.
Nous pouvons aussi prendre notre agenda, par exemple, et marquer un moment où nous allons pouvoir nous poser, faire silence : nous arrêter, sortir de la maison ou de la voiture pour marcher doucement sur une petite route de campagne ou entrer dans une église ou bien encore nous asseoir dans la
chambre ou dans le lieu où nous sommes bien, au calme. Pendant ce temps, commencer par reprendre souffle, se laisser respirer, reprendre conscience des derniers événement vécus, des sentiments qui sont là. Puis laisser remonter à sa mémoire un passage de l’Evangile du dimanche ou de la semaine et accueillir
la Parole de Dieu comme un message écrit pour moi : « Dans le rouleau du livre, il est écrit pour moi... » (Ps 40, 8).
Pour ce Carême 2012, souhaitons-nous que la Parole de Dieu s’incarne dans notre vie. Qu’avec l’aide de l’Esprit nous ayons la grâce de faire de ces 40 jours un temps de « contemplation dans l’action », un temps pour ce rendez-vous d’amour...

Soeur Michèle Mouru






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP