Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


En Avent !

Le 1er décembre, une nouvelle année liturgique va commencer par le
temps de l’Avent, terme qui vient d’adventus, mot qui désignait l’avènement d’un empereur romain, mais aussi homonyme de la préposition marquant une priorité de temps, d’ordre, de situation. Si pour beaucoup, l’Avent n’est qu’un « avant »,qu’est-il pour nous chrétiens ? Comment le vivre afin de porter du fruit ?


 

A regarder les publicités à la télé, les vitrines, et bientôt les illuminations
de certaines rues, nous voyons bien que, comme chaque année à pareille
époque, quelque chose se prépare : les « fêtes de fin d’année », le réveillon en famille, la fête des enfants, l’échange de cadeaux... Nous sommes donc plongés dans un « avant » que la volonté de doper les ventes rend déjà là : « avant les fêtes, c’est déjà la fête »... Nous sommes donc invités à consommer dès à présent tel ou tel produit alimentaire raffiné. Les « calendriers de l’Avent » sont en rayon, proposant pour les enfants - voire pour les animaux de compagnie (!) - 24 friandises, comme un avant-goût des débauches alimentaires
de ... Noël !
Noël ! Voilà le mot lâché, même s’il est de plus en plus évité, sauf lorsqu’il est accolé à celui de Père, pour désigner ce personnage récurrent et omniprésent à la barbe blanche de saint Nicolas, et au costume rouge comme une marque de boisson gazeuse et sucrée... L’Avent, c’est donc la période d‘avant Noël, période d’attente pendant laquelle les chrétiens se préparent à la venue de Jésus Christ, venue qui se décline en trois temps. Il est venu, il y a plus de deux mille ans, quand, lui, le Verbe de Dieu a « pris chair de la Vierge Marie et s’est fait homme », pour notre salut. Il vient, dans le coeur des hommes de tout temps. Encore faut-il que nous lui fassions une place, que nous l’entendions quand il frappe discrètement à la porte, que nous le voyions dans le frère qui souffre, ou dans celui qui nous offre un sourire. Il viendra dans la Gloire, à la fin des temps, comme il nous l’a promis ; il viendra « comme l’éclair qui jaillit illumine l’horizon d’un bout à l’autre » (Lc 17, 24).
Il nous faut donc nous préparer à l’accueillir, ainsi que nous y invitent les lectures des quatre dimanches de l’Avent. Le 1er décembre : « marchons à la lumière du Seigneur - revêtons le Christ - veillons, tenons-nous prêts ». Le 8 : « espérons le rameau qui sortira de la souche de Jessé, le rejeton qui jaillira de ses racines - rendons gloire au Dieu de la persévérance, du courage, de la miséricorde - préparons le chemin du Seigneur, aplanissons sa route ». Le 15 : « soyons dans d’allégresse car le Seigneur vient pour nous sauver - la Bonne Nouvelle de sa proche venue est annoncée aux pauvres ». Le 22 enfin : « l’Emmanuel, ‘Dieu avec nous’, vient - notre mission est de proclamer l’incarnation du Fils de Dieu et sa résurrection d’entre les morts - pour cela, faisons comme Joseph, accueillons chez nous le don de Dieu, Jésus, ‘le Seigneur sauve’ ».
Quatre semaines pour « commencer d’être heureux... pour nous habiller le coeur », comme le dit le renard au Petit Prince. Quatre bougies pour nous aider à bientôt reconnaître en ce nouveau né « la vraie Lumière qui éclaire tout homme en venant dans le monde ». (Jn 1,9). Hâtons-nous d’entrer dans l’espérance du salut qui vient !

Anne-Marie Jammes






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP