Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


« Donnez-leur vous-mêmes à manger »
 

2/8/14 - 00 H 00

« Renvoie donc la foule ! » Les disciples sont stressés. Jésus ne se rend pas compte. Il parle, il parle, et pendant ce temps l’heure tourne, le soleil descend inexorablement sur les collines, de l’autre côté du lac. Que va-t-on faire de tous ces gens à l’heure du repas ? Il est temps de ramener le Maître aux réalités pratiques qu’il semble avoir oubliées.
Dès qu’il a vu la foule, Jésus, lui, a été « saisi de pitié ». Avant de voir un problème, il a vu des visages, il a croisé des regards. Il a tout de suite remarqué les traits tirés de ceux qui ont marché longtemps pour venir le rencontrer, le regard inquiet de ceux qui venaient présenter un infirme, dans l’espoir un peu fou qu’ils puissent s’approcher de lui et attirer sa bienveillance. Tant d’autres ont été guéris, pourquoi pas mon fils, mon frère, mon mari, celui que je vois souffrir depuis si longtemps auprès de moi ? Et puis tous ceux qui attendent une parole de consolation, d’espérance, de vérité.

Il avait beau avoir choisi la solitude pour refaire ses forces, Jésus n’a pas eu le cœur de renvoyer la foule. Aussitôt, il s’approche, s’intéressant à chacun, écoutant avec attention ces histoires qu’il a déjà entendues tant de fois et qui pourtant ne sont jamais tout à fait les mêmes, guérissant les malades, embrassant les enfants, bénissant les familles. Les regards se fixent sur lui, les oreilles se tendent et le bon pasteur nourrit ses brebis, jusqu’à en oublier le temps qui passe. Moment de paix, de douceur et de consolation pour la foule des petits à qui est révélé le Royaume des Cieux.

« Renvoie donc la foule ! » Mais comment le pourrait-il ? « Ils n’ont pas besoin de s’en aller. Donnez-leur vous-mêmes à manger. –Nous n’avons là que cinq pains et deux poissons. » Dialogue de sourds, comme si souvent. « Portez avec moi la charge de ce peuple, aidez-moi dans ma mission, voyez comme cette foule a faim et soif et venez à son secours », dit Jésus. « Mission impossible ! répondent les apôtres. Nous n’avons pas les moyens, tu le vois bien. »
<br<
Alors Jésus prend lui-même les choses en main. Il organise le repas. Puis vient le moment de la bénédiction. Les apôtres ont raisonné comme si elle n’existait pas, cette puissance cachée qui vient de Dieu et qui donne la vie : prononcée dès l’origine sur la Création, promise d’une manière toute particulière à Abraham et à sa descendance, la bénédiction vient à nous dans ce Fils unique qui est le plus grand don de Dieu. Le Père « nous a bénis par toutes sortes de bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ » (Ep 1, 3), s’émerveille saint Paul.

Qu’importe la pauvreté des moyens lorsqu’ils sont placés sous la bénédiction divine. C’est elle qui donne la fécondité et multiplie des semences infimes. Les apôtres sont invités à être les porteurs de cette bénédiction spirituelle qui passe aussi par les réalités humaines concrètes : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. »

Catéchèse, évangélisation, accompagnement des malades, solidarité : la pauvreté de nos moyens pourrait souvent nous faire entrer dans l’attitude des apôtres tentés de renvoyer la foule, cette foule qui a faim et soif, plus qu’on ne croit. Mais ce que Jésus nous demande, c’est de faire nôtre sa compassion et de croire en la puissance de sa bénédiction. Nourrir la foule, c’est son affaire, mais il ne veut pas le faire sans nous.
Lorsque, « saisisde pitié » nous aussi, nous plaçons dans un acte de foi nos moyens dérisoires sous la puissance de sa bénédiction, le miracle eucharistique peut se rejouer dans nos vies : « Il prit les pains (…) et, levant les yeux au ciel, il prononça la bénédiction ; il rompit les pains, il les donna aux disciples, et les disciples les donnèrent à la foule. »
En recevant l’Eucharistie ne sommes-nous pas invités à accueillir la puissance de la bénédiction divine et à la transmettre autour de nous ? « Donnez-leur vous-mêmes à manger. »

LEFEBVRE Jean-François






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP