Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


Commentaire de la Croix pour le 3ème dimanche de l’Avent
 

EVANGILE DU DIMANCHE
Une foi qui dessille nos yeux

Du fond de sa prison, Jean Baptiste lance une fusée de détresse. Submergé par des pensées contradictoires que la solitude du cachot ne fait qu’amplifier, il n’arrive plus à s’en sortir. Il avait proclamé de façon tonitruante la venue d’un Messie puissant qui devait faire advenir le jugement de Dieu : « Il va nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier. Quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s’éteint pas » (Mt 3, 12). Enfin, la justice allait être rétablie et les puissants, dont ce Hérode qui le laissait croupir dans son cachot, allaient être mis au pas.
Or depuis le début de sa vie publique, Jésus ne cesse de le déconcerter. Il a commencé par se mêler à la foule des pécheurs en demandant à être baptisé, lui le Saint, le Juge des vivants et des morts ! Jean Baptiste a bien essayé de le dissuader mais en vain. Loin de s’attaquer de front au pouvoir romain injuste, il donne en exemple la foi d’un centurion. À l’écart de Jérusalem, il parcourt les villages de Galilée mais évite les grands centres, comme Tibériade, la ville nouvelle au bord du lac. Il s’entoure de pêcheurs, de publicains, mais ne fréquente pas les maîtres en vue de l’époque. Il annonce les persécutions pour ses disciples. Est-il vraiment le Messie, celui qui doit rétablir le royaume en Israël, comme le penseront encore les disciples de Jésus avant l’Ascension (cf. Ac 1, 6) ? Ou n’est-il, comme Jean Baptiste lui-même, qu’un prophète annonçant la venue d’un autre ? La réponse de Jésus ressemble presque à une fin de non-recevoir : « Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et voyez. »
Pour répondre à la question qui le taraude, Jean n’a pas besoin d’en savoir plus. Jésus fait implicitement allusion à des textes du prophète Isaïe qui annoncent une intervention décisive du Dieu sauveur dans l’histoire des hommes.
Mais il se garde de faire allusion aux événements spectaculaires que les prophètes annonçaient pour frapper les esprits. C’est par la délivrance des humbles qui portent de lourds fardeaux que Dieu manifeste aujourd’hui sa gloire et non par des coups d’éclat retentissants. Pour reconnaître en Jésus le Messie, il faut juste de bonnes oreilles, de bons yeux, le livre des Écritures et la lumière de l’Esprit qui permet de reconnaître dans cet homme à la fois humble et puissant celui qu’ont annoncé les prophètes.
Nous ignorons la réaction de Jean à la réponse de Jésus. Sans doute aura-t-il compris la leçon. Il était envoyé pour préparer le chemin et il s’est acquitté de sa mission en s’y livrant totalement, jusqu’à risquer sa propre vie. Mais il n’avait pas encore toute la lumière. Le Royaume que Jésus vient inaugurer appartient aux enfants et à ceux qui leur ressemblent (Mt 19, 14).
Jean est le plus grand des prophètes, le plus proche de l’accomplissement des promesses. Cependant, tant qu’il n’a pas reconnu dans la foi la messianité de Jésus qui se manifeste de façon déroutante, il reste plus petit que le moindre des disciples du Christ.
Comment allons-nous discerner la présence de Jésus sauveur dans notre propre vie ? Comme Jean, il nous arrive souvent d’être dans le désarroi, ne sachant plus que penser n’y qu’espérer. Sur la façon dont les événements du monde et ceux de notre vie devraient se dérouler, nous avons notre lumière, limitée, et nous voudrions que les interventions de Dieu y correspondent. Mais à force de chercher l’accomplissement des promesses sous la forme que nous avons imaginée, nous risquons de passer à côté des interventions réelles du Seigneur, plus discrètes que ce que nous attendons. « Dessille mes yeux », demande le psalmiste (Ps 119, 18). C’est la foi qui dessille nos yeux pour découvrir la présence cachée d’un Dieu qui nous surprend toujours. Saurons-nous le reconnaître, dans quelques jours, dans l’humble enfant de la crèche ?

LEFEBVRE Jean-François, La Croix - 14 décembre 2013






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP