Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence
Paroisse Saint Martin de la plaine de Valence


"Allez, de toutes les nations faites des disciples"

A l’exemple ou sur les traces de Paul qui a travaillé, souffert et lutté pour porter l’Evangile parmi les païens (Col 1, 24-29) sans économiser énergie, temps et moyens pour faire connaître le Message du Christ, tout baptisé doit se sentir fortement interpellé par le mandat du Seigneur de prêcher l’Evangile, afin que le Christ soit annoncé, connu et aimé partout.


 

Le mot à la une dans l’Eglise d’aujourd’hui est : « Nouvelle évangélisation ». Le Concile Vatican II avait déjà proposé, comme recherche intéressante à toute l’Eglise : « être Eglise dans le monde de ce temps d’une manière nouvelle ». Beaucoup plus tôt, saint Clément-Marie HOFBAUER, un rédemptoriste, lançait un appel pressant à ses confrères de la Congrégation du Très Saint Rédempteur : « annoncer l’Evangile d’une manière toujours nouvelle ». Il est, pour ainsi dire, un des précurseurs de la nouvelle évangélisation dont il est question dans l’Eglise aujourd’hui. N’est-ce pas là une invitation pressante à être très attentif au neuf qui est en train de germer dans les mouvements du monde, d’Eglise, de paroisses, du diocèse, aux efforts de créativités, aux initiatives prises dans le monde ? Sans aucune falsification de l’Evangile.
Nous -ceux qui ont des responsabilités dans l’Eglise surtout- devons être sensibles à toutes les recherches actuelles de l’Eglise pour aller à la rencontre du monde moderne, entrer en dialogue avec l’incroyance et la culture. « A nouvelle époque, nouvelles formes ». Sans trahir le passé. Nous sommes dans un monde où l’incroyance et l’indifférence religieuse gagnent de plus en plus de terrain, où le christianisme et la sécularisation se généralisent, où même nombre de chrétiens n’ont plus qu’une devise : « sauve ton âme et ça suffit ».

Pour être Bonne Nouvelle, porter de bons fruits, l’Evangile doit être annoncé d’une manière nouvelle, rester jeune, actuel, respirer la fraîcheur afin de mettre en route tous les hommes de toutes les époques de l’histoire. La Parole de
Dieu doit être prêchée de telle manière qu’elle puisse toujours s’incarner dans une époque définie. Le Pape Benoît XVI nous rappelle que « l’annonce de l’Evangile doit dépendre des situations et des circonstances historiques.
Cette annonce a revêtu différentes formes dans le passé et devra revêtir d’autres formes à venir. Il importe donc de voir (avec un regard neuf) la situation concrète, de juger pour agir en conséquence d’une façon renouvelée »


On disait que saint Clément-Marie était un homme crédible et authentique, ses paroles traduisaient une personnalité imprégnée de foi profonde, un homme de foi capable de communiquer son expérience de foi. Voilà un exemple pour tout prédicateur dans ce monde déchristianisé et sécularisé : être des hommes d’espérance dans le quotidien ; exprimer par le comportement et les engagements l’espérance qui est en soi. Il faut renouveler l’enthousiasme de communiquer la foi afin de promouvoir une nouvelle évangélisation. C’est en rejoignant l’autre dans la réalité de ce qu’il vit que nous avons à témoigner de l’espérance qui nous habite. « Prêcher l’Evangile d’une manière toujours nouvelle », voilà ce qui doit nous encourager en vue de la nouvelle évangélisation, nous stimuler en vue de découvrir de nouvelles méthodes de communication : radio, télévision, internet.
Cette parole de Clément nous encourage en vue d’actualiser la Bonne Nouvelle de telle sorte qu’elle puisse toucher, atteindre les hommes de notre temps : déposons, en toute quiétude, tous nos efforts pastoraux dans les mains puissantes du Seigneur, Maître de la moisson. LABOURONS, REPANDONS LA SEMENCE sur la terre : CROISSANCE et REUSSITE dépendent de sa main. « Que la Vierge Marie, Mère de l’Eglise et Etoile de l’Evangélisation, accompagne tous les missionnaires de l’Evangile » (Pape Benoît XVI)

Père Mathias Bila DOAMBA, CSsR






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP